Suivant | Précédent ]

Re: Sélection des patients:  deux préoccupations?

De: Christine Pouliot
Date: 3/2/00

Tout d'abord, le choix d'une modalité homogène ou hétérogène pour un groupe découle directement des objectifs visés à l'intérieur de ce groupe. En ce qui a trait à l'école du dos, nous opterions pour un groupe de type hétérogène. Premièrement, cette modalité contribue à la représentativité des gens face à ce que l'on retrouve dans la société. De cette façon, une plus grande variété d'échanges, de points de vue et de valeurs sont permis ce qui enrichit beaucoup les interventions. Par ailleurs, les participants à l'école du dos ont tous un point en commun: soit une douleur lombaire limitante. Par conséquent, ils peuvent s'identifier entre eux. L'hétérogénéité du groupe favorisera également l'unicité de chaque individu atteint d'une lombalgie différente des autres. De cette façon, il sera plus aisé pour le participant d'adopter le fait qu'il soit le seul expert de son dos car il ne se laissera par entraîner dans le piège d'une cohésion trop grande parfois proférée par l'homogénéité. De plus, le recrutement est facilité par l'hétérogénéité puisque certaines affections sont rares et il faudraut un long délai pour rassembler suffisamment d'individus pour former une école. >2- Pensez-vous qu'une évaluation médicale très poussée est >nécessaire avant d'inscrire un patient dans une école du dos >? Certes une évaluation médicale est nécessaire pour choisir les participants qui pourraient le plus bénéficier d'une approche comme l'école du dos. Par ailleurs, le plan médical est essentiel pour mettre de côté les lombalgies qui pourraient être traitées facilement par d'autres techniques. Toutefois, un examen approfondi nous semble exagéré puisque seulement une faible proportion des lombalgies ont une cause identifiée.