Suivant | Précédent ]

Re: Sélection des patients:  deux préoccupations?

De: ISABELLE FORGET
Date: 3/2/00

"Je recommande des groupes hétérogènes. Les patients se retrouvent malgré les différences de diagnostic sur le même continuum. Ils peuvent s'identifier aux autres patients et partager leurs expériences (solutions tentées, professionnels consultés, difficultés expérimentés, patrons de douleur, incapacités...). Bien évidemment, la durée de la douleur, son origine, sa fréquence change d'un patient à l'autre mais les conséquences se ressemblent. Ils peuvent donc s'inter-influencer et s'encourager dans leur processus de guérison. Le caractère personnel de leur routine motrice adaptée à leur patron de douleur permet de conserver leur individualité."

La plupart du temps une évaluation bien faite chez le médecin est suffisante. Etant donné le critère de sélection des patients de l'école d'avoir une douleur depuis plus de 6 mois, plusieurs diagnostics de maladie à évolution rapide sont écartés. De plus, le lombalgique a eu pendant cette période assez de temps pour consulter un omnipraticien (et autres professionnels s'il y a lieu) afin d'éliminer des problèmes importants (syndrome de la queue de cheval, cancer, tumeur, maladie d'origine neurologique...). Indépendamment du diagnostic, si difficile à poser de façon spécifique au niveau des lombalgies, il est primordial de bien identifier le patron de douleur en clinique par les praticiens de l'École. De plus, il est très important de vérifier les croyances du patient qu'en à l'origine de ses douleurs.