Suivant | Précédent ]

Re: Sélection des patients:  la deuxième préoccupation...

De: Nicole Marcoux
Date: 3/8/00

Dans l'École interactionnelle du dos le praticien amène la personne vivant avec une lombalgie à se remettre en mouvement par un programme d'exercices individualisé dans lequel le participant joue un rôle actif en identifiant les mouvements qui exacerbent sa douleur : les mouvements prescrits vont donc dans le sens contraire, dans le but de diminuer la douleur lombaire. Ici il n'y a aucunes manipulations physiques, et le participant devient l'agent de changement dans la dimi-nution de sa douleur. Quand on sait que la littérature fait état d'un consensus à l'effet que les exercices, même non spécifiques et généraux, sont bénéfiques pour diminuer l'intensité de la douleur lombaire chronique, on peut voir l'École du dos comme un moyen efficient et efficace pour notre société d'apporter des solutions à cette problématique