Suivant | Précédent ]

Re: Conseils à un clinicien…

De: Pierre Arsenault

Commentaires

Je lui recommanderais d'être très prudent dans la négociation du contrat. En effet, de ce contrat dépend l'investissement des participants (le prix à consentir) et la capacité du praticien à "livrer la marchandise" (le résultat assuré). Or, tout contrat négocié vers la trop grande facilité non seulement risque de ne donner qu'un léger soulagement au participant mais discrédite du même coup la raison d'être même de l'école. À l'inverse, un contrat trop difficille à réaliser risque d'imposer une surcharge aux participants et met à risque le praticien qui s'est engagé et qui doit rendre compte des résultats. Il faut donc que les attentes négociées soit réalistes voire réalisables.Une marge de manoeuvre doit être identifiée par le praticien.

Le second conseil sera de bien définir les composantes des objectifs visés en intégrant une donnée quantitativement vérifiable (une distance, une durée, une quantité, etc.)

A mon avis,malgré toutes les qualités de l'École, si le contrat est initialement mal négocié, un risque d'échec est présent. La négociation du contrat est la pierre angulaire de tout le processus!