Suivant | Précédent ]

Re: Conseils à un clinicien…

De: Mario Siane

Commentaires

Le conseil le plus important, à mon avis et d'après l'expérience que j'ai fait de cette tactique, est qu'il faut clairement distinguer cette notion de changement minimal de celle concernant l'objectif souhaité. Le participant soulevé par sa motivation et son espoir de guérison peut confondre ces deux notions et croire qu'il peut arriver à un changement plus élevé. Cette confusion peut provenir aussi de la façon de présenter le changement minimal. Ainsi, de questionner le participant en lui demandant s'il aurait perdu son temps s'il obtenait un tel ou tel pourcentage, même avec explication de la nature du changement minimal, peut être limitatif. Cette stratégie ne sous-entend en rien que le participant va faire d'autres progrès, ce qui peut l'inquiéter, et peut faire penser, dans son esprit, à l'atteinte finale. À mon avis, il serait plus stratégique d'annoncer le changement minimal en demandant au participant de réfléchir sur le pourcentage minimal d'un changement qui indiquerait qu'il commence à s'améliorer.