Suivant | Précédent ]

Éthique ou pas?

De: JR Chenard

Commentaires

Contrat pour ne pas guérir… Le client: un travailleur forestier diagnostiqué triple hernie discale avec souffrance radiculaire par un neurochirurgien (imagerie médicale et examen clinique à l'appui). Litige avec la CSST. Lors de sa première guérison, l'employeur l'avait retourné sur "le terrain" (conduite de véhicules lourds en forêts et combats des feux en forêts). Rechute à la fin de l'été... Le neurochirurgien lui a demandé de suivre l'école comme ultime recours (même s'il entre dans les critères d'exclusion). Ses chances d'éviter la chirurgie sont minimes... Il passe en révision quatre semaines après le début de l'école. Il souhaite obtenir 12 % d'invalidité ce qui lui éviterait de repartir dans le bois (?)... et lui permettrait de se réorienter professionnellement. Pour l'instant, il souhaite aussi à tout prix éviter l'opération.

J'ai négocié le contrat en deux temps et de la façon suivante: 1- inutile de te tirer dans le pied: ne fait surtout rien pour t'améliorer avant de passer devant la commission d'évaluation. Au contraire, comprends bien les mécanismes qui permettent de charger le disque, d'irriter la racine et d'en faire une démonstration claire lors de ton évaluation. Dans ton état actuel, avec l'imagerie médicale et le rapport du neurochirurgien pour te supporter, tu ne devrais avoir aucune difficulté pour obtenir ton 12 %. 2- Durant les 7 semaines restantes, nous te montrerons ensuite comment entreprendre avec nous un début de parcours sur les chemins de la guérison: délestage du disque mobilisation prudente de la racine, verrouillage du bassin, remise en forme générale. Je prendrai alors avec toi une réduction de la douleur de 5% et nous t'aiderons à négocier ta réorientation de carrière.

Ma question: est-il "éthique" de montrer à ce client comment ne pas améliorer son état au début de l'école?"