Suivant | Précédent ]

Re: Situation désespérée...

De: Christine Pouliot

Commentaires

À mon sens le rire est tout à fait permis même dans le cas où la situation semble désespérée. Toutefois, il faut que le rire soit utilisé de manière judicieuse et surtout respectueuse. L'humour doit être dosé et une attention particulière doit être portée à la façon dont les gens réagissent à ce médium. Pour certain, le rire n'a pas sa place dans une démarche comme l'École du dos, tandis que pour d'autres, l'humour fait parti du quotidien. L'humour reste à la discrétion des intervenants. Si ces derniers ne sont pas à l'aise avec cette notion, ils devraient plutôt la mettre de côté car l'humour maladroit peut être blessant. Par ailleurs, certains sujets humoristiques doivent de préférence être mis de côté. Par exemple, l'humour faisant appel au systèmes de valeurs (sexe, religion, ethnie) choque souvent un certain pourcentage de l'auditoire. Il devient sage d'éviter ces sujets. L'humour procure une certaine détente physique et contribue à décentrer les pensées du lombalgique de sa douleur. Il est tout à fait indiqué. De plus, l'École encourage le lombalgique à poursuivre les interventions ou positions qui lui font du bien... alors si le rire fait du bien... pourquoi s'en priver!