Suivant | Précédent ]

therapeutically correct

De: JR Chenard

Commentaires

Dans l'école interactionnelle, lors de la rencontre sur les "traitements", les intervenants vont prendre des positions cliniques habituellement inconfortables pour la majorité des thérapeutes. Des affirmations qui visent à augmenter l'efficience personnelle du participant. Quelles suggestions proposeriez-vous pour rendre "therapeutically correct" au moins quatre des huit positions cliniques suggérées dans le module traitement:

1- D'abord convaincre le Dr Marchand de vanter à la télévision puis de mettre sur le marché son "Sergiotron". Rien ne sortait de ce TENS là, (notre technicien s'en était bien assuré). Mais il avait un look d'enfer le "Sergiotron": cadran oscilloscopique à balayage variable informatisé, boutons lumineux oscillants réglés sur la vitesse du temps et le tout accompagné d'étranges bruitages. Abritée dans une cage de Faraday (tout en cuivre pour isoler le patient des influences maléfiques issues des champs magnétiques qui circulent du pôle nord au pôle sud...), cette machine futuriste donna bien des sueurs froides au bon Dr Marchand. Il faut dire qu'il en avait lui même concocté les trop puissantes consignes thérapeutiques: "Vous allez bientôt sentir quelque chose, un tout petit chatouillement, un picotement peut-être, une ombre de lourdeur... Une impression de chaleur dites-vous? En effet de la chaleur j'allais le dire !" Et nous réglions 20 minutes de "Sergiotron" après l'apparition de la "sensation". Tous ressentirent le petit quelque chose. Plusieurs guérirent de leurs lombalgies. Le bruit commençait à se répandre dans la région que nous pouvions faire retrouver l'audition aux sourds, prévenir les amputations et même guérir les scrofuleux... Doit on convaincre un misanthrope de mettre au service de l'humanité une machine qui soulageait déjà tant de souffrances?

2- Ensuite suggérer à cet autre radical de se taire. Il hurle à tue-tête "fraude, fraude" quand un charlatan s'appuyant sur des publicités mensongères tente de faire croire à quelques pauvres bougres qu'en manipulant Atlas et son copain Axis, il guérit surdité, lombalgies, problèmes de circulation ou crampes menstruelles? Faire tant de peine à un clinicien sincère qui poursuit notre bien à tous.

3- Et que proposer à la place de cet intervenant? Il assure froidement que les manipulations n'ont aucune efficacité dans la lombalgie chronique? Chaque fois que j'en parle à mon chiro, ses yeux se mouillent...

4- Et que faire à la place de celui-ci? Il répète partout que les ultrasons sont aussi utiles que les incantations chez des clients lombalgiques? Cela fait tellement de peine à mon physio...

5- Et comment recadrer le comportement inacceptable de cet autre? Il roule à terre quand on lui propose de vanter l'homéopathie (parce qu'elle rythme avec lombalgie) surtout depuis qu'un jugement de la cour d'appel destiné à l'ordre des médecins (Devoir 14/15 mars 1998) s'accompagne du commentaire suivant : "pourquoi vouloir contrôler à tout prix la prescription de ces pilules quand vous affirmez dans le même souffle qu'elles n'ont aucune valeur scientifique démontrée..." Si un juge le dit bien sur... Mais comment annoncer cela à mon homéopathe, une femme si douce et tellement à l'écoute de ses clients!

6- Mon dieu et à propos de médicaments destinés à gérer la souffrance lombaire... Un extrémiste propose même de nous convaincre de sevrer le client. Plus de dope gratuite. C'est Jean Coutu qui va être déçu...

7- Serait-ce le même farfelu? Comment le réconcilier avec la valeur des injections dans la lombalgie. Il s'en prend à toutes sortes de piqûres. Sucrées pour les ligaments, xylocaïnées pour le goût, salées pour rien. Aucun effet sur la lombalgie chronique a-t-il le culot de dire à nos lombalgiques. Notre bon docteur en a mal bien mal au cœur.

8- Et le comble c'est qu'à placebo égaux, l'un d'eux (j'ai même le nom) propose que nous suggérions à nos lombalgiques l'achat des bracelets de cuivre à la place d'un pèlerinage à Lourdes (ou à St Anne). Beau, bon, pas cher et en vente dans toutes les bonnes quincailleries qu'il ajoute. Arrêtez les, Ils s'en prennent même au pape!