Suivant | Précédent ]

Re: Soigner certes...

De: alfred homsy

Commentaires

Les nouveaux ‘’chirurgiens’’ de la douleur… Quelle que soit sa spécialité, le praticien de la douleur devrait avoir une approche holistique. Encore que ce mot est un grand et vaste mot , sorte de fourre-tout qui dépend des interactions que le medecin\ patient ou le client\expert ou le client\guide auront à travers attitudes (one up - one down), messages reçus et transmis et de leurs interprétations. Cette approche pouvant mener sur les chemins de la guérison ou de l’aggravation. En utilisant les stratégies et les tactiques de l’école interactionnelle qui permet au praticien de maximiser son pouvoir d’influence… En effet, à chaque modalité d’approche (sous pelvienne ou sus pelvienne ou claviculaire ou même pharmaco ou anesthesio pour reprendre les expressions imagées du Dr. JR Chenard), correspond une porte d’entrée dans le système interactionnel qui prendra le sens que chaque praticien voudra et surtout pourra lui donner. Ce sens pourrait même lui échapper et être entièrement reconfiguré par les perceptions du client\patient…pour amplifier les attentes du praticien (guérison) ou au contraire aller à l’encontre de celles-ci et aboutir à un échec. Bref quel que soit le mode d’entrée dans le système interactionnel, cette modalité ne constitue qu’une intervention sur un des segments de la communication à mettre en place. Et qui bien sûr pourrait jouer ou avoir son effet propre. Encourageant ou décourageant. Important ou non selon l’éclairage qui lui sera donné. L’effet Palo Alto et sa perspective pragmatique voulant qu’un élement nouveau introduit dans le système le modifie, toute manipulation du système qui tend à modifier la perception, la cognition ou le comportement d’un individu face à sa douleur peut avoir du bon...mais pas toujours!