Suivant | Précédent ]

Re: Bonne question?

De: Nancy Julien

Commentaires

Maintenant que vous êtes en mesure d'animer l'École interactionnelle du dos, et que vous avez personnellement vu qu'il était possible d'amener les patients sur les chemins de la guérison, comment vous sentez-vous vis-à-vis du fait que très peu de lombalgiques chroniques peuvent en bénéficier? Que proposeriez-vous de faire pour répandre la "bonne nouvelle" et pour démocratiser ce traitement?